Introduction

conseiller en gestion de patrimoine

Conseil en gestion de patrimoine indépendant

Conseil en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) est une profession exercée par environ 4500 personnes en France.

Curieusement, cette profession est à la fois réglementée et encadrée, mais n’a pas de définition précise d’un point de vue juridique.

Les diverses activités qui peuvent être exercées par un CGPI nécessitent la possession d’une ou plusieurs cartes professionnelles.

Le conseil en investissement financier est la personne qui conseille la réalisation d’opération sur valeurs mobilières et instruments financiers.

Il doit être titulaire d’une autorisation de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) et doit s’enregistrer au répertoire ORIAS (répertoire des intermédiaires en assurance).

S’il propose des placements sous forme d’assurance vie à ses clients, il doit aussi être titulaire d’une carte accréditive ORIAS.

La souscription ou la renégociation d’emprunts nécessite une carte en temps qu’intermédiaire en opérations de banque (IOBSP). Il en va de même pour la souscription d’assurances dommages.

Enfin, s’il propose des produits immobiliers, en particulier de l’immobilier défiscalisé onshore, ou des opérations de rénovation de type loi Malraux, il lui faudra aussi être titulaire d’une carte T d’agent immobilier, délivré par la préfecture.

Bien entendu, chacune de ses cartes peut être délivrée isolément, à des personnes spécialisées dans un domaine et qui n’exercent aucune activité de gestion de patrimoine, et les CGPI ne sont pas tenus par la loi de disposer des quatre cartes.

Cependant, l’absence de l’une ou plusieurs d’entre elles restreint le champ d’intervention du CGPI.

Celui-ci tire sa valeur ajoutée de son approche globale de la situation patrimoniale de son client. Il commence par l’établissement d’un bilan, et de la définition des objectifs du client et surtout si celui ci veut délocaliser en offshore.

Il prend en compte ses projets à long et moyen terme, sa tolérance au risque, et propose ensuite des stratégies qui vont arbitrer entre la rentabilité et le risque, en fonction du profil validé avec le client.

Il propose ensuite les produits qui lui semblent les plus adaptés, en prenant en compte l’ensemble des éléments présentés par le client.

Il veille à équilibrer les liquidités et les placements à long terme, en laissant place à un imprévu, il anticipe les risques familiaux, prend en compte les leviers financiers (emprunt face à placements) et assure la prévoyance.

Il met en oeuvre, après validation par le client, les solutions retenues, et assure une veille économique et juridique relative à la situation de ses clients.

Pages en relation