Introduction

Gestion de patrimoine

Gestion et optimisation de patrimoine

La gestion de patrimoine est une activité qui ne s’exerce en réalité que dans les pays où le droit civil et la fiscalité ont un impact élevé sur le patrimoine et sa transmission, soit dans les pats de droit latin .

Dans les pays de droit anglo-saxon, où la liberté contractuelle est de règle, il existe certes des asset managers, mais il s’agit là de professionnels spécialisés dans une catégorie d’actifs déterminés, comme les actions, l’immobilier ou l’art.

L’activité peut être exercée soit par un conseil en gestion de patrimoines, qui est un professionnel généraliste, qui dispose d’un titre protégé, la profession étant réglementée.

Nous lui consacrerons ultérieurement un article détaillé, mais mentionnerons uniquement ici qu’il s’agit d’une activité pluri-disciplinaire qui privilégie une approche globale de la gestion de patrimoine.

D’autres professions interviennent également dans cette activité, de manière spécialisée, et se complétant pour offrir une gestion de patrimoines globale.

Le premier métier est celui de conseiller financier.

Qu’il s’agisse d’un indépendant, qui doit disposer d’une autorisation de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) ou du salarié d’une banque, dont le champ d’action est alors limité aux produits proposé par l’établissement financier employeur, il a toutefois en priorité une fonction commerciale, chargé de promouvoir des produits sur lesquels il est usuellement commissionné.

Si comme tout bon commercial il s’efforce de rechercher les besoins de son client et de lui proposer les produits qui lui conviennent au mieux, son avis n’est toutefois pas totalement neutre ou désintéressé.

Le gérant de portefeuille est employé par un établissement financier, et gère des valeurs mobilières.

Il peut s’agir d’un portefeuille collectif, de type OPCVM, ou, pour les gros patrimoines, du portefeuille d’un client individuel, géré selon les directives et le degré d’autonomie convenu avec le client.

Les professions du droit ont également un rôle à jouer : l’avocat fiscaliste analyse l’impact des taxes et impôts sur le patrimoine, tandis que le notaire, outre son monopole de passation d’actes, conseille en matière de droit civil et patrimonial, aux cotés de l’avocat civiliste.

L’expert comptable, enfin, assure l’interface entre les patrimoines privés et professionnels.

Pages en relation