Introduction

créer une société rak

Création de société à Ras al Khaimah (R.A.K)

Présentation de la société offshore R.A.K

La société R.A.K se trouve dans une juridiction située hors d’Europe et Fait partie des Emirats Arabes Unis, EAU. Son classement dans les économies les plus libres du monde est 35 ème. Son indice de Liberté fiscale est de 99.9.

Fiscalité de la société RAK Offshore

Aucune imposition d’aucune sorte, sauf la licence annuelle.
Activité locale interdite.

Usage d’une RAK Offshore

Commerce international
Prestation de services hors d’Europe

Les différents types de sociétés R.A.K

Types de sociétés
Capital
Nombre d'actionnaires
OffshorePas de capital1 actionnaire minimum
Zone Franche FZECapital de 150000 AED1 actionnaire
Zone Franche FZCCapital de 150000 AED2 à 5 actionnaires

Comment créer une société offshore R.A.K

  1. La forme usuelle de société RAK est la IBC (International Business Corporation).
  2. Les actionnaires et directeurs peuvent être de partout dans le monde.
  3. Les actionnaires et directeurs ne sont pas enregistrés dans un registre public.
  4. Le siège social doit se situer sur le territoire RAK.
  5. Le capital social n’a pas à être versé.
  6. Compte bancaire multidevises avec Internet banking.
  7. Aucune comptabilité à tenir ni à déposer .

 

Pourquoi créer une société offshore R.A.K

Authentique paradis fiscal peu connu. Ras al Khaimah, alias RAK est l’un des nombreux régimes offshore existant aux Emirats Arabes Unis, mais assurément le plus souple. Contrairement aux zones franches, de Dubai notamment, il ne nécessite pas d’implantation physique dans des locaux souvent onéreux, et, contrairement aux sociétés résidentes, également exemptées d’impôt, des autres émirats, ou même du Qatar voisin.

La création de RAK Offshore ne nécessite pas d’associé local majoritaire, ce qui est un avantage appréciable. La seule contrainte est de ne pas réaliser d’opérations commerciales sur le territoire des Emirats. L’image de la juridiction reste positive, les Emirats Arabes Unis, à la suite de Dubai, étant perçu comme un centre financier majeur du Moyen Orient.

Le régime fiscal proposé par la société IBC RAK est un régime authentiquement offshore, combinant anonymat et absence de taxes. Mieux encore, il n’est, à ce jour, pas exclu du bénéfice des conventions fiscales conclues par les Emirats, ce qui est tout à fait exceptionnel pour une législation aussi ouvertement offshore.

Il est trop tôt pour dire s’il s’agit là d’un oubli ou d’une volonté politique, mais force est de constater qu’aucun pays n’a pris encore d’initiative en ce sens. Le système bancaire est conforme au rang de centre financier des Emirats et reste d’un bon niveau d’accessibilité.

Nos autres juridictions offshore

 


Des questions ? Notre équipe est à votre écoute.