Introduction

Créer son entreprise à l’étranger

Comment créer une entreprise à l’étranger

  • Vous vous demandez en quoi une société à l’étranger pourrait vous être utile. 
  • En effet, créer une société à l’étranger est une décision importante, qui va influencer durablement la conduite de vos affaires.
  • Cette décision doit être réfléchie, et mise en place avec soin.
  • Nous vous présentons quelques unes de nos juridictions préférées, avec un bref résumé de leurs avantages et utilisations possibles.
  • Cependant, pour déterminer exactement ce qui correspond le mieux à vos besoins, nous vous offrons une étude gratuite de votre projet.

 

Pourquoi créer son entreprise à l’étranger

  • Parce qu’une société offshore ne s’achète pas comme un pot de yaourt, sur la base d’une belle étiquette portant en gros la mention 0%.
  • Ce n’est pas la marque ou l’emballage- autrement dit ce qu’on a cru entendre dire d’une juridiction – qui font la réussite d’un projet.
  • Le choix de telle ou telle juridiction doit être répondre non seulement à des impératifs d’efficacité fiscale, mais aussi à un impératif bien plus important encore : la crédibilité du montage envisagé.
  • Il ne sert à rien de créer une société offshore dans une juridiction à 0% de taxes si aucun client ne peut vous y payer parce qu’une disposition du code général des impôts le lui interdit, ou, a minima, lui impose de telles formalités qu’il y renonce.
  • Il est illusoire de penser qu’il est possible d’exploiter un établissement stable en France ou en Belgique via une société  à l’étranger et de s’en tirer sans payer d’impôts.
  • Il est erroné de croire qu’il existe une juridiction offshore miracle qui répond à la perfection à tous les besoins de tout le monde.

 

Monter son entreprise à l’étranger, quelques questions

  1. Quels sont vos objectifs prioritaires ?
  2. Réduire votre imposition ? Préparer la transmission de votre affaire ?
  3. Quel impôt visez vous en priorité : l’impôt sur les sociétés, les plus values etc… ?
  4. Que comptez-vous faire de votre argent offshore ? Le dépenser au fur et à mesure ?
  5. L’épargner pour financer un projet ultérieur ? De quelle nature ? Le transmettre à vos héritiers ?
  6. Cela donnera les grandes lignes pour penser une stratégie, car il est certes très bien d’avoir de l’argent sur les comptes d’une société à l’étranger peu ou pas taxée, mais encore faut il pouvoir l’utiliser à sa guise !
  7. Analysez également votre affaire actuelle.
  8. Quels sont ses clients et fournisseurs, ou sont-ils situés, comment votre activité est-elle localisable ?
  9. Et, pour voir plus loin, quelles sont les perspectives à moyen terme ?
  10. Si vous réduisez votre impôt sur les sociétés, c’est que vous avez, au préalable, réduit votre bénéfice imposable.
  11. Si néanmoins vous envisagez à échéance prévisible de céder votre affaire, ou de solliciter un gros financement bancaire, est ce le moment opportun ?

 

Nous proposons toute une gamme de services allant de la simple réalisation de formalités administratives jusqu’à la gestion déléguée de votre société à l’étranger, afin de répondre à tous les types de situations et de besoins.

En effet, une fois votre société à l’étranger constituée, le projet n’est pas encore réussi : il faut ensuite faire vivre cette société offshore, lui donner les moyens d’être un outil efficace au service de vos objectifs. Pour cela aussi nous sommes là.

Pages en relation: