Introduction

Comment administrer un patrimoine mobilier

Que vous gériez un portefeuille d’actions, spéculiez sur le Forex, jouiez en Bourse, la fiscalité peut être considérablement allégée en logeant cette activité dans une société d’une juridiction ne taxant pas ou peu les plus-values.

Cet avantage peut être cumulé avec une taxation réduite ou nulle des dividendes distribués, vous permettant de récupérer vos gains dans les conditions les plus favorables.

De même, cela peut être un moyen efficace et sur d’éviter les inconvénients de la directive européenne sur la fiscalité de l’épargne, qui impose un échange d’informations sur les comptes détenus par les particuliers, ou, à défaut, une retenue à la source élevée.

Une attention particulière est portée à vos besoins en matière de banque et / ou de courtiers.

Attention toutefois : cette possibilité ne permet pas d’effectuer des opérations de gestion pour le compte de tiers, et doit être réservée à votre propre patrimoine.

En effet toutes les juridictions, même offshore, imposent des licences pour être intermédiaire financier ou effectuer des opérations de gestion pour autrui.

Dans certaines circonstances, il est possible d’en obtenir dans des conditions plus faciles qu’en France, mais cela nécessite une étude particulière.

Pages en relation: